03-01-2019

Souvent, la question de l’adoption se pose dans les familles recomposés. Cette action vise à consacrer juridiquement un lien d’affection qui existe entre le beau-parent et l’enfant de son conjoint, avant ou après sa majorité.

Il existe deux types d’adoption, simple ou plénière.

Si l’enfant est mineur, l’adoption simple ne sera possible que si le beau-parent est marié avec le père ou la mère d’origine de l’enfant.

Une adoption simple peut être révoquée pour motifs graves.

L’adopté est héritier de son parent adoptif.

L’adoption crée une obligation alimentaire réciproque : chacun sera tenu d’aider financièrement l’autre s’il se trouve dans le besoin.

Notre étude peut ainsi vous conseiller sur ce projet familial et vous en expliquer les implications juridiques.

L’étude ZINE Avocats vous donnera également toutes les explications sur la procédure qui se poursuivra devant le tribunal de grande instance.